IBM annonce des capacités innovantes en matière de Cloud hybride et d’IA pour accélérer la transformation numérique

IBM a annoncé des avancées dans les domaines de l’intelligence artificielle (IA), du Cloud hybride et de l’informatique quantique lors de la conférence Think de la compagnie. Ces innovations soulignent le rôle d’IBM pour aider ses clients et partenaires à accélérer leurs transformations numériques, à améliorer le retour au travail et à construire des écosystèmes stratégiques capables de générer de meilleurs résultats commerciaux.

« Nous regarderons cette année et la précédente comme le moment où le monde est entré de plain-pied dans le siècle numérique », a déclaré Arvind Krishna, Chairman et CEO d’IBM. « De la même manière que nous avons électrifié les usines et les machines au siècle dernier, nous utiliserons le Cloud hybride pour insuffler l’IA dans les logiciels et les systèmes du 21ème siècle. Et une chose est sûre : c’est un avenir qui doit être construit sur une base de profonde collaboration de tous les acteurs de la sphère numérique. Personne ne le comprend mieux qu’IBM, et c’est l’une des raisons pour lesquelles nous augmentons les investissements dans notre écosystème de partenaires. Toujours lors de Think 2021, nous dévoilons nos dernières innovations en matière de Cloud hybride et d’IA – les technologies qui constituent des éléments essentiels d’une nouvelle architecture pour les entreprises. »

IBM mise tout sur le Cloud hybride et l’IA car nous comprenons que les entreprises ont besoin d’une voie claire et crédible pour moderniser leurs systèmes critiques. Une nouvelle étude d’IBM sur l’adoption de l’IA dans les entreprises révèle que l’impératif d’intégrer l’IA dans les processus métier est devenu plus pressant pendant la pandémie. Parmi les professionnels de l’informatique interrogés, 43 % ont déclaré que leur entreprise avait accéléré le déploiement de l’IA. Et près de la moitié des professionnels de l’informatique interrogés dans le monde ont déclaré qu’ils évaluaient les fournisseurs d’IA en grande partie sur leur capacité à automatiser les processus. C’est pourquoi IBM a beaucoup investi dans la mise en place de capacités d’IA riches et performantes pour les entreprises.

Nous aidons déjà des milliers de clients, de tous les secteurs, à transformer leurs activités grâce à la puissance de notre plateforme de Cloud hybride et d’IA. Les innovations suivantes sont conçues pour outiller les entreprises pour l’étape suivante de leurs transformations numériques.

 

De nouvelles fonctionnalités associent les données et l’IA

  • L’IA aidera à automatiser la façon dont les clients accèdent aux données, les unifient et les gèrent, où qu’elles se trouvent, grâce au Cloud Pak for data :

Le Cloud Pak for Data a été enrichi d’une fonctionnalité innovante qui utilise l’IA pour aider les clients à obtenir des réponses aux requêtes distribuées jusqu’à 8 fois plus rapidement qu’auparavant et à près de la moitié du coût des autres entrepôts de données similaires. AutoSQL (Structured Query Language : langage de requête structurée) automatise la façon dont les clients accèdent aux données, les intègrent et les gèrent sans jamais avoir à les déplacer, quel que soit l’endroit où elles résident ou la façon dont elles sont stockées. Auto SQL résout l’un des problèmes les plus critiques auxquels les clients sont confrontés lorsqu’ils cherchent à réduire la complexité de la conservation des données pour l’IA et à éliminer le coût élevé du déplacement des données, tout en dénichant des informations cachées leur permettant de faire des prédictions plus précises grâce à l’IA. Avec le lancement d’AutoSQL, IBM Cloud Pak for Data comprend désormais l’entrepôt de données Cloud le plus performant du marché (sur la base de notre étude comparative), capable de fonctionner de manière transparente dans n’importe quel environnement hybride multi-cloud – y compris les Clouds privés, en local et tout Cloud public. AutoSQL sera l’une des nombreuses nouvelles technologies intégrées à une nouvelle structure de données dans le Cloud Pak for Data. La nouvelle structure de données intelligente automatisera les tâches complexes de gestion des données en utilisant l’IA pour découvrir les données distribuées dans plusieurs environnements, les comprendre, y accéder et les protéger, tout en unifiant les sources de données disparates sur une base de données commune. Pour en savoir plus, vous pouvez lire le blog suivant : 5 choses à savoir sur le Cloud Pak for data et la nouvelle structure de données.

  • Watson Orchestrate aide les professionnels à automatiser leur travail pour accroître leur productivité : 

Watson Orchestrate est une nouvelle capacité d’IA interactive conçue pour augmenter la productivité personnelle de tous les professionnels des ventes, des ressources humaines, des opérations et plus encore. Watson Orchestrate, dont l’utilisation ne nécessite aucune compétence informatique, permet aux professionnels de commencer à travailler d’une manière très humaine, en utilisant des outils de collaboration tels que Slack et des e-mails en langage naturel. Ils se connectent également à des applications professionnelles connues telles que Salesforce, SAP et Workday®. Watson Orchestrate utilise un puissant moteur d’IA qui sélectionne et séquence automatiquement les compétences pré-packagées nécessaires à l’exécution d’une tâche, et se connecte à la volée aux applications, outils, données et historique. Cela peut aider les employés à effectuer plus rapidement des tâches courantes, comme la planification de réunions ou l’obtention d’approbations, ou des tâches plus critiques, comme la préparation de propositions ou des business plans. Watson Orchestrate est la toute dernière capacité d’automatisation basée sur l’IA d’IBM, conçue pour aider les gens à gagner une part importante de leur temps afin de se concentrer sur des tâches plus stratégiques. Développée par IBM Research, cette solution est désormais disponible en avant-première dans le cadre des IBM Automation Cloud Paks et devrait être disponible commercialement dans le courant de l’année. Pour en savoir plus, vous pouvez lire le blog suivant : 5 choses à savoir sur Watson Orchestrate.

  • Maximo Mobile transforme le travail des techniciens sur le terrain :

IBM a lancé Maximo Mobile, une plateforme mobile facile à déployer avec, au cœur, la solution de gestion des actifs Maximo d’IBM. Maximo Mobile est conçu pour transformer le travail des techniciens sur le terrain qui entretiennent les actifs physiques tels que les routes, les ponts, les lignes de production, les centrales électriques, les raffineries et bien plus encore. Une nouvelle interface intuitive fournit aux techniciens les bonnes données opérationnelles sur les actifs au bon moment. Même dans les endroits les plus reculés, les utilisateurs peuvent accéder à l’IA Watson et à des connaissances organisationnelles approfondies pour résoudre facilement des problèmes complexes. Cette formidable combinaison d’IA, de workflows intelligents, d’assistance humaine à distance et d’accès aux jumeaux numériques met des décennies d’expérience industrielle directement entre les mains des techniciens pour des opérations plus sûres et plus efficaces. Pour en savoir plus, vous pouvez regarder le film suivant : Donner du pouvoir au technicien du futur avec Maximo Mobile.

 

La nouvelle IA transforme la façon dont les entreprises développent, déploient et exploitent l’informatique et modernisent les applications

  • L’ensemble de données du projet CodeNet fait progresser la compréhension et la traduction du code par l’IA :

IBM Research lance le projet CodeNet, un ensemble de données open source à grande échelle comprenant 14 millions d’échantillons de code, 500 millions de lignes de code et 55 langages de programmation afin de permettre à l’IA de comprendre et de traduire le code. Le projet CodeNet est actuellement l’ensemble de données le plus vaste et le plus différencié de sa catégorie et répond à trois principaux cas d’utilisation du code aujourd’hui : la recherche de code (traduction automatique d’un code dans un autre, y compris dans des langages anciens comme le COBOL) ; la similarité du code (identification des chevauchements et des similarités entre différents codes) ; et les contraintes du code (personnalisation des contraintes en fonction des besoins et des paramètres spécifiques d’un développeur).  IBM pense que le projet CodeNet servira de référence précieuse pour la traduction de source à source et la transition des codes sources existants vers des langages modernes de programmation, aidant ainsi les entreprises à accélérer l’utilisation de l’IA. Pour en savoir plus, vous pouvez lire le blog suivant : Kickstarting AI for Code : Présentation du projet CodeNet.

  • Mono2Micro aide à éliminer la complexité de la migration vers le Cloud :

IBM a ajouté une nouvelle fonctionnalité à WebSphere Hybrid Edition qui permet aux entreprises d’optimiser et de moderniser leurs applications pour le Cloud hybride. Elle s’appelle Mono2Micro et utilise l’IA développée par IBM Research pour analyser les principales applications d’entreprise et fournir des recommandations sur la façon de les adapter au mieux pour la migration vers le Cloud. Elle peut simplifier et accélérer un processus sujet aux erreurs, ce qui peut réduire les coûts et maximiser le retour sur investissement. IBM Mono2Micro fait partie de la suite de produits et services d’IBM basés sur l’IA qui peuvent accélérer la migration vers le Cloud. Pour en savoir plus, vous pouvez lire le blog suivant : IBM Mono2Micro : Trois choses que vous devez savoir.

Les grandes marques adoptent les solutions de Cloud hybride et d’IA d’IBM

  • IBM Watson Assistant aide CVS Health à répondre à la COVID :

IBM collabore avec CVS Health, l’une des principales entreprises de services de santé, pour aider la société nationale de soins de santé à gérer un volume d’appels décuplé par le déploiement du programme de vaccination Covid-19 aux États-Unis. IBM Global Business Services (GBS) et CVS Health ont développé et livré une solution de service à la clientèle utilisant IBM Watson Assistant sur IBM Public Cloud en seulement quatre semaines. Grâce à l’intégration de l’IA et du traitement du langage naturel dans le workflow critique de son système téléphonique d’assistance à la clientèle, CVS Health a pu répondre rapidement et précisément à toute une série de questions sur la COVID-19, depuis les tests jusqu’aux vaccins, en passant par les symptômes, les preuves de vaccination, le coût et bien d’autres choses encore, libérant ainsi les agents humains pour traiter les demandes les plus complexes. Au fur et à mesure de l’évolution des directives gouvernementales, les mises à jour rapides des équipes ont permis à l’agent virtuel de personnaliser les réponses en fonction du statut vaccinal dans les 50 États américains. Depuis son lancement début janvier, l’assistant vocal virtuel a traité des millions d’appels – dont la majorité sans assistance humaine – et réduit considérablement la durée des appels.

  • EY et IBM créent un centre d’excellence des services financiers pour le Cloud hybride:

EY et IBM ont créé un centre d’excellence qui propose de nouvelles solutions de Cloud hybride ouvert conçues avec Red Hat OpenShift pour IBM Cloud pour les Services Financiers.  Ces solutions seront centrées sur la conformité réglementaire, la confiance numérique et la sécurité en s’appuyant sur la technologie IBM et l’expérience d’EY auprès des institutions financières pour favoriser la transformation numérique et accélérer l’adoption du Cloud. Elles seront conçues pour répondre aux exigences spécifiques et en constante évolution des organisations de services financiers qui migrent vers le Cloud et transforment leurs processus métiers. IBM Cloud pour les Services Financiers intègre les normes de réglementation et de conformité les plus élevées et offre un environnement hautement sécurisé aux institutions de services financiers pour effectuer des transactions avec leurs partenaires technologiques et leurs clients. Pour en savoir plus, vous pouvez lire le blog suivant : 5 choses à savoir sur le centre d’excellence EY & IBM pour le Cloud hybride.

 

Poursuite des investissements relatifs à l’écosystème des partenaires d’IBM

  • De nouveaux avantages pour favoriser le succès des partenaires :

Dans le cadre d’un investissement d’un milliard de dollars pour soutenir son écosystème de partenaires, IBM a dévoilé de nouvelles compétences, des formations et des avantages pour garantir la réussite de ses partenaires sur un marché de plus en plus concurrentiel. Par exemple, IBM a créé un nouveau cadre de compétences pour permettre aux partenaires de démontrer leur expertise technique et commerciale dans des domaines spécialisés tels que l’infrastructure de Cloud hybride, l’automatisation et la sécurité. Tata Consultancy Services (TCS) a déjà acquis des compétences nécessaires pour la conception d’une solution d’IA dédiée aux data scientists et développeurs du secteur de l’industrie. Pour poursuivre son investissement dans l’écosystème, IBM élargit également la disponibilité de son Cloud Engagement Fund (CEF) à tous les types de partenaires, qu’ils soient éditeurs de logiciels, fournisseurs de service ou revendeurs. Le CEF apporte un investissement sous forme de ressources techniques et de crédits Cloud pour aider le partenaire à migrer les applications de ses clients vers des environnements de Cloud hybrides. La collaboration d’IBM avec Siemens Digital Industries Software n’est qu’un exemple de la manière dont le CEF IBM aide ses partenaires à se développer. Grâce à cette initiative conjointe, Siemens adoptera l’approche de Cloud hybride ouvert d’IBM, sur Red Hat OpenShift, pour étendre la flexibilité de déploiement de MindSphere, sa solution IoT industrielle as a service. Pour en savoir plus, vous pouvez lire le blog suivant : IBM annonce de nouveaux avantages pour favoriser la réussite de ses partenaires alors que la dynamique de l’écosystème s’accélère.

 

IBM rapproche l’informatique quantique d’une utilisation quotidienne 

  • Le logiciel Qiskit Runtime multiplie par 120 la vitesse de traitement des circuits quantiques

IBM accélère et facilite l’utilisation de logiciels quantiques par les développeurs en lançant Qiskit Runtime. Ce logiciel est conteneurisé et hébergé dans le Cloud hybride, au lieu d’exécuter la majeure partie de son code sur l’ordinateur de l’utilisateur. Grâce aux améliorations apportées au logiciel et aux performances du processeur, Qiskit Runtime peut multiplier par 120 la vitesse des circuits quantiques, qui sont les éléments constitutifs des algorithmes quantiques. Qiskit, le cadre open-source pour l’informatique quantique développé par IBM pour une communauté mondiale de développeurs, vise à rendre l’informatique quantique accessible à tous. En introduisant Qiskit Runtime, IBM permet aux systèmes quantiques d’exécuter des calculs complexes tels que la modélisation de composants chimiques et l’analyse des risques financiers en quelques heures, au lieu de plusieurs semaines. Pour montrer la puissance du logiciel, IBM a récemment démontré comment la molécule d’hydrure de lithium (LiH) pouvait être modélisée sur un dispositif quantique en neuf heures, alors qu’il fallait auparavant 45 jours.  Ce type d’amélioration est essentiel pour adapter l’informatique quantique à de nouveaux cas d’usage. Pour en savoir plus, vous pouvez lire le blog suivant : L’informatique quantique d’IBM multiplie par 120 la vitesse des applications quantiques grâce au logiciel Qiskit Runtime.

 

Les annonces faites lors de l’événement Think d’aujourd’hui interviennent quelques jours après qu’IBM ait dévoilé la première technologie de puce de deux nanomètres au monde, qui permettra une informatique plus rapide et plus efficace du datacenter à la périphérie (edge) ; Cloud Engine, une plateforme front-end qui peut aider les développeurs à déployer rapidement des applications « cloud-natives » sans avoir à acquérir de nouvelles compétences ou à configurer un code complexe ; Spectrum Fusion, une version entièrement conteneurisée du logiciel de stockage et de protection des données d’IBM, conçue pour offrir un moyen simplifié d’accéder à l’ensemble des données de l’entreprise ; et l’alliance d’IBM avec Zscaler sur Zero Trust, dans le cadre de laquelle IBM Security Services associe la technologie de Zscaler et l’expertise d’IBM pour aider les clients à adopter une approche SASE (secure access service edge) de bout en bout, associant authentification et autorisation pour améliorer la sécurité et la confidentialité.

Un communiqué IBM

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *